7 choses à savoir avant d’apprendre le chinois

Le chinois mandarin est connu pour sa complexité, en témoigne l’expression « c’est du chinois ! ». Nous qui avons appris cette langue en France et en Chine, nous ne nous targuons pas d’un niveau exceptionnel mais proposons quelques conseils aux passionnés qui souhaitent s’attaquer à cette langue de demain.

1. Un investissement personnel considérable

La gare de Kunming, 2008

La motivation sera votre mot d'ordre !

Nous n’allons pas vous le cacher, apprendre le chinois n’est pas facile. Cela demande du temps, de la motivation, et surtout, de la persévérance. N’ayant aucun point d’entrée dans la langue, contrairement aux langues romanes ou germaniques, l’apprenti se retrouve face à un système complètement inconnu de sons, de structures grammaticales et de signes…

On dit souvent qu’il faut 10 ans pour apprendre le chinois. Il faut y être préparé et ne pas baisser les bras ! Da Shan (大山), canadien expatrié célèbre pour son impressionnante maîtrise de la langue, affirme qu’après 27 ans en Chine il continue d’apprendre…

2. Les tons, ou comment se faire l’oreille

Le mandarin est une langue monosyllabique. Un système phonétique inspiré de l’alphabet grec, le pinyin, permet aux apprentis de connaître la prononciation d’un caractère sans avoir à le deviner. La langue comporte 4 tons qu’il est nécessaire de maîtriser pour se faire comprendre. Il est plutôt simple de les intégrer au départ, mais prononcer une phrase entière avec les bons tons est une autre affaire ! Un mauvais ton peut donner un tout autre sens à un mot et surprendre votre interlocuteur.

3. Apprendre le chinois en France, arriver à Pékin sans que personne ne nous comprenne…

Apprendre le chinois en France, c’est une excellente manière de commencer. Mais attention à ne pas se croire bilingue avant d’arriver en Chine. Vous risquez de tomber de haut. Ce qui est vrai pour toutes les langues l’est plus particulièrement pour le chinois : votre professeur comprend votre accent, et sait deviner ce que vous voulez dire. Ce ne sera pas le cas du vendeur au guichet de la gare de Pékin. Vous répéterez 10 fois votre phrase en essayant tous les tons possibles. Vous mimerez tout ce que vous pourrez. Vous prierez pour qu’un interprète passe par là. Ce n’est pas grave… Mais soyez-y préparé !

4. Les caractères chinois, une difficulté pas insurmontable !

On nous demande souvent « mais vous savez aussi lire et écrire ? ». La lecture et l’écriture des caractères est tout à fait abordable. C’est une gymnastique de l’esprit qu’il faut acquérir. L’écriture suit un ordre pré-établi qu’il faut respecter. C’est la même chose en français : on ne met pas un accent sur le « e » avant d’avoir écrit la lettre… Il faut s’entraîner en faisant des lignes de caractères. Attention à ne pas tomber dans le piège d’écrire tout par ordinateur, au risque de se trouver incapable d’écrire une simple lettre manuscrite ! Si le dictionnaire du chinois moderne comporte environ 50 000 caractères, l’apprentissage des 2 à 3 000 caractères les plus courants vous permettront de lire le journal sans trop de difficultés.

5. Les outils informatiques : un salut pour la nouvelle génération

Les aventuriers du caractère perdu

Les générations précédentes d’apprentis étaient de véritables héros qui devaient chercher les mots dans les dictionnaires qui rendaient la recherche très lente, même pour les plus habiles…

Si les dictionnaires peuvent toujours s’avérer utiles, la magie de l’Internet a permis l’apparition de plug-ins qui affichent la prononciation d’un caractère et son sens à l’aide du curseur.

Il existe également de nombreux dictionnaires en lignes de toutes sortes, mais il faut noter qu’il y en a pour l’instant beaucoup plus vers l’anglais. Youku, « le Youtube chinois », Baidu, « le Google chinois » ou encore l’équivalent de Facebook  人人 « renren » sont autant de manières ludiques de vous exercer.

6. Le pratiquer avec des camarades chinois 

Comme nous l’avons déjà mentionné, le chinois est une langue peu présente dans notre entourage francophone, il faut donc trouver le moyen de le pratiquer régulièrement avec des amis chinois. Ces échanges vous permettront d’en apprendre beaucoup plus que vous ne le soupçonnez : sur la culture, l’histoire, les us et coutumes de nos pays respectifs… le chinois que l’on parle tous les jours ne se trouve pas dans les bouquins ! De plus, cette expérience vous donnera une idée de ce à quoi vous serez confronté une fois sur place.

7. Parler chinois, un réel plaisir

"Bon courage !"

Pour conclure, nous devons rappeler combien nous sommes ravies d’avoir choisi d’apprendre le chinois. Cette langue est le reflet d’une civilisation millénaire qui a beaucoup à nous apprendre. Le peuple chinois est toujours reconnaissant de rencontrer des Laowai 老外 (litt. « étranger ») qui parlent mandarin et qui peuvent échanger avec eux autour d’un thé…

Que ce soit en France pour son utilité dans le monde du travail, ou en Chine pour aller à la découverte d’une culture infiniment riche, nous vous conseillons vivement de vous lancer !

Publicités

Une réflexion au sujet de « 7 choses à savoir avant d’apprendre le chinois »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s